Zone-Patient

Finances et assurances

Coûts et options de paiements

Pour déterminer les coûts d’un traitement orthodontique, il est nécessaire de venir pour une première consultation afin d’analyser la nécessité de traiter et si c’est le cas, de voir le type de correction à apporter, la durée et la complexité du traitement, le type d’appareil utilisé, une correction partielle ou un traitement complet, etc… plusieurs facteurs font varier ces coûts.

Lors de cette visite, nous vous expliquerons les modalités de paiements qui sont possiblement plus accessibles que vous ne le croyez. Elles s’échelonneront approximativement sur la durée du traitement avec quelques paiements plus élevés lors des premiers mois seulement et pour la suite, les mensualités seront prélevées directement du compte bancaire pour faciliter la gestion de part et d’autre. Aucuns frais supplémentaires ni intérêts ne sont exigés pour cette facilité de paiements.

Crédits d’impôt

Puisque la plupart des traitements orthodontiques ne sont pas qu’esthétiques mais surtout fonctionnels, leurs coûts reliés sont déductibles d’impôt au même titre que tout autre frais médical tel que: lunettes, médicaments ou autres honoraires de plusieurs professionnels de la santé.

Vous pourrez donc déclarer ce que vous aurez payé pour chaque année fiscale. Pour tirer davantage de bénéfices fiscaux tant en impôts que chez nous, certains choisissent de payer en totalité dès le début du traitement. Nous vous expliquerons toutes ces particularités lors de votre visite.

N’hésitez pas à consulter un conseiller financier afin de planifier le montant du crédit, la période des soins et les options de paiements pour maximiser les avantages fiscaux à votre avantage.

http://www.cra-arc.gc.ca/medicaux/

http://www.revenuquebec.ca/fr/citoyen/declaration/produire/comment/aideligne/ligne381.aspx

Assurances 

Certaines personnes possèdent une assurance privée (parfois deux) qui couvre les soins orthodontiques. Il nous fera plaisir de vous fournir l’estimé et les reçus nécessaires afin que vous puissiez réclamer auprès de votre assureur. Habituellement, les assurances paient un montant fixe à vie pour chaque personne couverte par le plan. Informez-vous de ce montant.

La portion des frais non remboursés est également éligible au crédit d’impôt.